ENTRE NOUS > Billets des visiteurs > Affichage billet visiteur

AFFICHAGE COMPLET DU BILLET SELECTIONNE

Remise du trophée G.E. Grandperrin

12-09-2018 00:00

Remise du Trophée sportif G.E. GRANDPERRIN à Orthez...

 

Le "Trophée sportif G.E. Grandperrin", à été remis le 8 septembre dernier,

 

A cette occasion, Gérard Fauconnier a prononcé l'allocution suivante :

 

Monsieur le Maire; Mesdames, messieurs les élus; Mesdames messieurs les responsables de clubs; Mesdames messieurs les éducateurs et animateurs sportifs, et vous jeunes sportifs de toutes disciplines confondues.

 

Qui était Georges-Élisée Grandperrin ?

Né à Orthez le 19 mai 1890, il était le fils d’Hyppolite Grandperrin cofondateur avec Paul Moulia de l’imprimerie et maison d’édition orthézienne du journal Le Franc Parler.
Sur le plan associatif, à l’âge de 24 ans il est déjà président d’une dynamique Union de jeunes gens et jeunes filles d’Orthez.

Peu de temps après, durant la Grande Guerre il est gravement blessé au chemin des Dames et ne peut reprendre son métier d’imprimeur. C’est à ce moment qu’il fut contacté par la Direction des Unions Chrétiennes pour créer des Foyers du soldat dans la zone des combats.

Créer des Foyers sur le front ! C’est exactement ce qu’il lui fallait. Il ne savait pas trop de quoi il s’agissait mais le mot « Foyer » lui plaisait.

Après la guerre en 1919, Georges Grandperrin, fort de son expérience, fut appelé à Toulon pour y animer le premier Foyer des Équipages de la Flotte qui venait de se créer.

Grace à la dynamique impulsion de son directeur, ce Foyer connu immédiatement un succès brillant et déterminant pour l’avenir.

Sitôt entré en fonction cet administrateur ne se cantonna pas à la gestion administrative du foyer. Il fut également le précurseur de la Promotion sociale dans la Marine. Des cours éducatifs étaient dispensés au foyer, et en 1939 on y comptait 1.000 inscriptions. Mais « l’Apôtre des Foyers », comme on l’appelait dans la Marine, ne s’arrêta pas d’innover. Il assuma également la fonction de Chef du Service des Sports de 1919 à 1945. C’est à ce titre qu’il est devenu arbitre officiel de nombreux sports tant collectifs qu’individuels qui lui valurent la médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports.

Monsieur Grandperrin fut appelé ensuite à Paris pour prendre la Direction Centrale des Sports et Foyers de la Marine, poste qu’il conservera jusqu’à sa retraite en 1955.

Mais il ne perdit pas le lien, bien au contraire il continua à soutenir affectueusement ses successeurs, par ses conseils avisés, ses encouragements et l’exemple de ses convictions, d’où sa devise « Aimer son métier et y croire, y consacrer sa vie et donner tout ce que l’on a de meilleur en soi ».

Georges-Élisée Grandperrin est décédé à Nice le 30 décembre 1971.

 

Depuis, plusieurs hommages posthumes lui ont été rendus :

  • En 1990, pour le Centenaire de sa naissance, à Brest et chez nous à Orthez où restent encore dans les mémoires les fameuses « Fêtes Bleu Marine » animées par la Musique des Équipages de la Flotte de Toulon, où nous avons apposé une plaque portant le nom du fondateur des Foyers de la Marine, sur la façade d’une salle de sports qui est devenue : « Le gymnase G.E. Grandperrin ».
  • En 1999 à Toulon pour les 80 ans du Foyer des Équipages de la Flotte où Georges Grandperrin a été remis à l’honneur.
  • - Enfin en 2010, les Anciens Marins d’Orthez ont voulu marquer les cent-vingt ans de la naissance de ce célèbre enfant de la cité qui a consacré sa vie au service des jeunes marins, à leur éducation morale, sociale et physique. Mais cette fois c’est l’éducateur sportif que nous avons voulu honorer en créant : Le Trophée sportif G-E Grandperrin.

 

Le but de cette initiative se voulait triple:

  • Promouvoir le goût du sport auprès de la jeunesse orthézienne.
  • Récompenser et encourager les jeunes espoirs sportifs orthéziens.
  • Transmettre aux nouvelles générations le souvenir et la mémoire de cet illustre d’Orthez.

 

Aujourd’hui, en 2018, près de cent ans après la création du premier Foyer de Toulon (1919), les Foyers des deux grandes « pépinières » de la Marine, à savoir les Centres d’Instruction Naval de Brest et de Saint-Mandrier, portent le nom de Georges-Élisée Grandperrin.

Désormais, Orthez n’est plus en reste puisque sa ville natale l’a honoré doublement en donnant son nom à un gymnase et à un trophée sportif.

Enfin, il est à préciser qu’une plaquette, retraçant brièvement l’action de Georges-Élisée Grandperrin au sein de la Marine nationale, révélant l’historique de la « Flamme » des Foyers et relatant la création du trophée sportif a été réalisée par le concepteur du Trophée.

Chaque année, au cours de la remise du trophée, le lauréat se verra remettre : la médaille des Foyers, un diplôme et la plaquette de l’historique.

 

Je suis très heureux de remettre aujourd’hui le trophée Grandperrin à notre jeune équipe espoir de football de l’Élan Béarnais.

Et peut-être que parmi vous, jeunes amis sportifs orthéziens, quelques-uns se sentiront attirés par une carrière dans la Marine.

 

Je vous remercie tous et que se pérennise l’émulation et le souvenir de Monsieur Grandperrin dans les diverses activités sportives Orthéziennes.

 

Gérard Fauconnier, président (H) des Anciens Marins d’Orthez, concepteur du trophée.

 

Revenir